Le RGPD : une obligation pour toutes les entreprises

26 novembre 2019
58
Views

Avec les nouvelles réalités du numérique, les entreprises doivent prendre les mesures adéquates pour assurer la protection des données personnelles. C’est la raison pour laquelle le Règlement Général sur la Protection des Données ou RGPD est entré officiellement en vigueur en mai 2018. Il s’agit d’une loi qui vise à renforcer la confiance des clients de toute société grâce à la transparence sur l’utilisation des données.

Le RGPD : de quoi s’agit-il concrètement ?

Ce règlement a pour objectif d’encadrer l’usage des données personnelles par les utilisateurs de l’Union européenne. Concrètement, il s’applique à tout traitement de données à caractère personnel, qu’elles soient automatisées ou non. Cela peut s’agir notamment des collectes, des extractions, des adresses, etc. Cette loi aide à renforcer la sécurité des données de l’entreprise et à protéger les droits des utilisateurs. Elle permet aussi de responsabiliser les sociétés pour ne pas les transgresser. Toute entité non européenne est de même soumise au RGPD afin d’éviter les failles de sécurité.

Et donc, la mise en conformité au règlement permet avant tout d’améliorer l’efficacité commerciale. Il s’agit également d’un meilleur référentiel pour aider à gérer au mieux les informations. Cette opération aide aussi à prévenir les fuites des données collectées par tout établissement. Elle peut même réduire les spams dans les boîtes email de manière générale. Ce type de règlement garantit la transparence de la boîte en ce qui concerne les données recueillies. C’est de même un bon moyen pour tisser un lien de confiance avec les clients. De ce fait, l’entreprise pourra optimiser ses stratégies marketing. De son côté, chaque consommateur bénéficiera d’une sécurité optimale en termes d’informations personnelles et de vie privée.

Comment se conformer à ce type de règlement ?

Pour se conformer au RGPD, il convient de respecter quelques étapes. Il importe d’abord de réaliser un état des lieux de l’entreprise. Cette première étape consiste à identifier les diverses opérations à entreprendre afin de se mettre en conformité pour chaque traitement. Ces tâches seront par la suite synthétisées dans un plan d’action priorisé. L’étape suivante consistera à constituer un registre de traitement de données. Ensuite, il sera nécessaire de faire le point sur les nouvelles obligations imposées par le RGPD. Toute entité est dans l’obligation de tout mettre au point pour se conformer au règlement.

Elle doit également prendre en compte la problématique posée par la protection des données à partir de la conception d’un nouveau service. Elle est d’ailleurs dans l’obligation de tenir un registre des traitements de données à caractère personnel. Elle se doit aussi de notifier la CNIL dans les plus brefs délais en cas de fuite d’information. La société doit effectuer une étude d’impact pour chaque traitement sensible à la loi. Un responsable de la protection des données ou DPO doit de même être nommé. En cas de difficulté, il ne faut pas hésiter à recourir aux services d’un spécialiste en RGPD. Ce dernier est en mesure d’accompagner son client tout au long des démarches afin de lui envisager un avenir plus serein.

Comments are closed.