Désindexation = positions

Publié le 10 février, 2009
dans la catégorie REP | 2 Commentaires

Referençor robots.txt disallow | Rank My Day

Référençor nous gratifie aujourd’hui d’une nouvelle astuce (secrète bien entendu : tous les référenceurs sont des maîtres du Vaudoo).

A l’époque embauché par une régie, Référençor démarchait en direct des annonceurs online leur proposant de se positionner comme apporteur d’affaire. Voici un compte rendu de la discussion:


R. - Bonjour, nous nous proposons d’intégrer votre flux XML afin de relayer vos produit. Nous générons ensuite à notre charge du trafic qualifié sur nos pages et vous envoyons des clients. Vous ne nous rémunerez que si nous parvenons à vous faire des ventes… Vous êtez donc gagnant à 100% !!!
(Là normalement, le client est conquis…)

R. - De plus, afin de vous assurer de notre sérieux et rendre notre partenariat pérenne, nous vous fournirons un petit fichier qui vous aidera à mieux vous positionner en plus de nous profiter également.
(Là normalement, c’est quitte ou double: le client s’inquiète ou, préférant taire son ignorance crasse, acquiesce et valide, reléguant ce détail à l’obscur monde des informaticiens du sous sol)

Voici le fichier envoyé après signature du contrat:

User-Agent: *
Disallow: /

Cette anecdote est malheureusement véridique, la régie en question s’arrange pour faire désindexer les pages de son client après avoir intégré leur flux XML. Ils s’approprient ainsi leur contenu, récupérant par là même le bénéfice du SEO.

Ca fait légèrement froid dans le dos… « Don’t be evil » qu’ils disaient :)
La solution ? : « Be an asshole ! »

SocialTwist Tell-a-Friend

Référençor… C’est possible !

Publié le 22 janvier, 2009
dans la catégorie Référencement | 2 Commentaires

[client] salut Msieur

[Référençor] Bonjour Monsieur

[client] Ca va ?

[Référençor] Oui, oui, oui, oui.

[client] J’voudrais heuu, un site qui agrège plein de flux XML d’affiliation, c’est pas possible ?

[Référençor] Oui le site, voila regardez… Vous voulez qu’il ressorte premier dans Google ?

[client] Hein? oui… Et puis, je voudrais un outil de tracking pré paramétré et puis aussi une réécriture des urls à la volée là c’est pas possible non plus ?

[Référençor] Oui oui bien sûr, vous voulez que je vous l’amène à la maison ? livraison demain!

[client] C’est possible ?

[Référençor] Oui oui bien sur, oui.

[client] Et si je te demande, en plus un cloaking pour les robots, une soumission automatique dans les annuaires et un générateur automatique de commentaires dans les blogs et qu’en plus j’te paye plus tard, tu vas pas me dire que c’est possible ?

[Référençor]
Oui oui bien sur, voila, regardez, vous allez faire la signature, voila… Et la génération des métas keyword c’est cadeau, ça me fait plaisir

[client] Pour moi ?

[Référençor] Oui oui !
…..
[Client] Il est fort ce Référençor !

SocialTwist Tell-a-Friend

Référencer comme un chacal

Publié le 20 janvier, 2009
dans la catégorie Référencement | 2 Commentaires

Referençor reference comme un chacal | Rank My Day
Dans la foulée des précédents articles, voici un petit aperçu d’abus et de dérives du SEO… Autant les techniques identifiées clairement depuis des années (cloaking, keyword stuffing etc…) revêtent un caractère exceptionnel lorsqu’elles sont pratiquées à grande échelles ou dans un but clairement black hat, autant les façons de procéder que l’on va voir ici sont de plus en plus courantes, voire même banalisées.


Le squat de nom de domaine

Ah, la bonne vieille technique que voila ! Quelle joie de voir un site ressortir au coude à coude dans les serps avec un nom de domaine étrangement proche du votre. Encore pire: vous oubliez de renouveler votre domaine et retrouvez en lieu et place de votre site de fournitures de peinture sur soie, une page proposant les services de « Pamela Big Boobies ».
Bien entendu, on vous propose toujours de racheter ce site pour la modique somme de 499€ ! OUF !

Certaines boites en font leur fond de commerce et automatisent le rachat de domaines tombés dans le domaine public afin de bénéficier du trafic résiduel. Depuis la soit disant « remise à zéro des compteurs » de la part de Google suite au changement de propriétaire d’un domaine, certains s’arrangent même pour conserver les nom des propriétaires originaux, espérant ainsi conserver la valeur des backlinks et le trustrank associé au domaine.

Piratage de sous-domaines

Du fait qu’un sous-domaine n’a pas nécessairement besoin d’être sur le même host que le domaine principal, certains sites se sont fait squatter leur image de marque. En crackant les tables DNS et en attachant des sous-domaines à des domaines établis les spammeurs espèrent glaner du clic de confiance.

Imaginez un peu:

poker.bibi-le-nounours.com
hardcore.bibi-le-nounours.com
etc…

J’irais danser sur ta tombe

A l’annonce des difficultés financières d’un concurrent et par anticipation, de la fermeture du site, quoi de plus simple d’aller déposer un nom de domaine sémantiquement proche et de bloguer sur la même activité en mentionnant régulièrement la marque du moribond. Rapidement, le site se retrouve indexé et se positionnera en dessous du site original; il ne reste alors plus qu’à attendre la fermeture du site et sa désindexation pour prendre la place vacante et récolter le trafic résiduel.

La longue traîne

Passé un certain traffic, peu de sites majeurs se soucient réellement de leur longue traine et finissent par se concentrer sur leur top 100. C’est là que les petits malins du SEO entrent dans le jeu pour aller détrôner les géants sur leurs propres terrains. Ca n’est certes pas vraiment du squat puisqu’il leur suffit d’être plus réactif, mais c’est tout de même rageant quand on sait quel manque à gagner cela représente.

Le squat de marque par les affiliés

Sous réserve de présenter et vendre les produits d’une marque, la plupart certains affiliés se positionnent sur la marque elle même avec force occurence dans le title, l’url etc… Et bien souvent, cela fonctionne ! parfois même trop bien puisque certains parviennent même à se placer devant l’affilieur.
(NB: si possible, pensez à dissocier votre marque de votre programme d’affiliation)

Dénigrer ses concurrents

Avec la prolifération des blogs et forums C2C et des sites d’avis consomateurs est également apparu le rôle (souvent réservé au stagiaire) d’ « alimenter » ces sites avec des vrais-faux commentaires de vrais-faux gens. Il est possible de l’orienter dans les 2 sens, soit en encensant une marque soit en descendant toutes les autres.

Toutes ces façons de procéder sont monnaie courante et je les constate au quotidien dans un joyeux fatras de tentatives éphémères pour glaner du clic, du traffic, des transfos à tout prix !!!
WTF !!!

Non vraiment, merci Référençor !!

Merci également à SEO theory

SocialTwist Tell-a-Friend

Laisse pas traîner ton robot

Publié le 30 décembre, 2008
dans la catégorie REP | 1 Commentaire

Les robots quand ils viennent sur mon site c’est disneyland, ils vont où ils veulent !

C’est en parlant de l’implémentation du REP avec un ami qui gère le site d’une agence de voyages qu’est sorti cette phrase…

Or sachant que les robots ne disposent que de ressources limitées à accorder au crawl de chaque site, ce serait dommage de leur permettre de « perdre du temps et de l’énergie » sur des pages inutiles en terme de référencement:

  • Conditions générale de 3km
  • Pages « partenaires » tout aussi longues
  • Archives
  • etc…

Ces pages ne sont pas forcément évidentes à identifier, mais heuresement Google analytics moyennant une petite scéance de torture pourrra grandement vous aider.
Je ne peux que vous conseiller la lecture de l’article suivant:
Google Analytics & SEO: comment mesurer les visites des robots sur votre site

C’est franchement bien pratique pour suivre de près le cheminement des robots et identifier quelles pages vous pourrez exclure des crawls.

Sur ce… Bonne année !

SocialTwist Tell-a-Friend

Référençor tracke tes urls

Publié le 23 décembre, 2008
dans la catégorie Référencement | Laissez un commentaire

Cloaking réferencement | Rank My Day
J’ai invité Référençor pour faire suite à l’article « Tracking des urls et référencement » afin d’aborder une autre manière de tracker ses urls, tout en évitant les problèmes de duplication de contenu et de déperdition de backlinks.


Tracking des urls via redirection conditionnelle

 » Référençor te positionne en 1ere place dans Google, il fait également revenir ta femme et tracke tes urls à coup sûr !
La technique est en fait sensiblement là même : Il suffit de verifier la requête HTTP GET afin d’identifier si elle provient d’un moteur et tout simplement de lui fournir un contenu différent de ce que verrait un internaute. C’est aisément faisable grâce à une redirection conditionnelle en 301 vers la page dénuée de ses variables de tracking. Bien sûr, n’oublie pas de glisser un paragraphe rempli de mots clefs sur cette nouvelle page: Google et les moteurs en général accordent énormément d’importance à l’occurence des mots clefs et te positionneront de ce fait aus sommets des SERPS !!  »

Merci Référençor !!

Exception faite du keyword stuffing, la technique ci dessus ressemble fortement à celle que nous avons abordé dans le précédent article à l’exception du fait que le contenu fourni aux moteurs est différent de celui que voit l’internaute. C’est tout simplement du cloaking, c’est à dire une redirection conditionnelle des moteurs. Ce genre de technique est explicitement considérée comme du blackhat par les différents moteurs qui attendent justement de pouvoir lire les mêmes pages que celles que voient les internautes.

La position de google sur ce point:

Concevez vos pages en pensant d’abord aux internautes et non aux moteurs de recherche. Ne trompez pas les internautes et ne leur présentez pas un contenu différent de celui destiné aux moteurs de recherche (technique appelée « cloaking » ou dissimulation).

Source : Google webmaster Guidelines

La position de Yahoo:

Pages that give the search engine different content than what the end user sees (cloaking)

Source : Yahoo Search content quality guidelines

Et celle de MSN

L’utilisation de texte ou de liens cachés. Utilisez uniquement du texte et des liens visibles par les utilisateurs.

Source : Aide de windows live

Tout ça pour dire que Référençor est vraiment le plus agile !

SocialTwist Tell-a-Friend

Un peu plus loin dans le tracking des urls

Publié le 18 décembre, 2008
dans la catégorie Référencement | 3 Commentaires

Tracking des urls et referencement | Rank My DayPfiou, je renoue avec Rankmyday après quelques mois d’absence ! A trop faire de référencement, j’en oublie de bloguer sur ce qui avant d’être un travail est une passion :)

Je vais tacher d’approffondir un peu cet article : Duplication de contenu et tracking


Le fait de tracker différement plusieurs urls menant à la même page peut engendrer plusieurs désagréments:

- Duplication de contenu : monsite.com/?track-referrer=1 et monsite.com/?track-referrer=2 pointent vers la même page mais vont être perçus comme 2 pages distinctes par les robots.
- Déperdition du poids des liens : Si je récupère des backlinks sur des URLS trackées différentes mais pointant vers la même page, le poids de ces liens sera diluée entre le nombre d’urls différentes, empêchant potentiellement la page de bien se positionner dans les SERPs.

L’objectif est donc double:

1/ Parvenir à tracker efficacement les visites amenées par mes referrers.
2/ Eviter que les moteurs ne prennent en compte plusieurs URLs différentes pointant vers une même page.

Tracking et référencement

Redirections 301

Cette méthode est la plus propre et la plus fiable mais vous oblige par contre à mettre en place votre propre système de tracking ou bien à utiliser vos logs. Des systèmes tiers comme GG Analytics, Estats, Xiti ou Omniture par exemple ne peuvent suivre cette méthode puisque la redirection se fait avant qu’il ne soient appelés.

Le principe consiste à checker chaque requète http et à verifier la présence d’une variable de tracking. Si c’est bien le cas, vous pouvez alors mettre en place une redirection 301 vers la même page, débarrassée des variables de tracking (une bonne chose à faire est également de gerer le cache de l’entête afin d’éviter que les requêtes ne soient gérées par le cache au préalable). Ainsi, les moteurs de recherche ignoreront les urls trackées pour ne conserver que l’url débarassées des variables encombreantes.

Voici par exemple à quoi cela pourrait ressembler:

301 Moved Permanently
Cache-Control: max-age=0

L’astuce du #

Cela peut paraitre simpliste mais les moteurs ne prennent pas encompte le signe  » #  » !
Si un robot trouve une url utilisant ce signe, il va tout simplement ignorer la chaine de caractère qui suit.

Des urls construites sur ce modèle:

http://www.monsite.com/#track-referrer=1
http://www.monsite.com/#track-referrer=2

Seront donc indexées comme :

http://www.monsite.com/

Attention cependant: Cette méthode n’est à priori pas très « standard » et vous obligera certainement à quelques bidouilles pour tracker correctement. Il me semble par exemple que Analytics n’aime pas trop et réagisse justement de la même façon qu’un robot.

L’utilisation du Robots.txt

Dernière méthode tout aussi simple : la gestion du REP !
Le principe est d’empêcher à tout robot d’accéder à des urls construites avec une variable de tracking :

User-agent: *
Disallow: /?track-referrer=

Si vos urls sont dynamiques et sont composées de plusieurs variables, il vous suffit de modifier comme suit:

User-agent: *
Disallow: /*track-referrer=

Attention : cette méthode va résoudre efficacement les problèmes de duplication de contenu, mais pas ceux de dilution du poids des backlinks.

Aucune de ces solutions n’est parfaite mais franchement elle permettent de sérieusement améliorer la donne si vous vous retrouvez avec des urls trackées indexées dans Google. N’hésitez pas non plus un seul instant pour le mettre en place dès le lancement d’un site.

A venir : le retour de Référençor qui nous expliquera comment LUI gère ce genre de problèmes !

SocialTwist Tell-a-Friend

Des positions assurées grâce à Référençor

Publié le 12 août, 2008
dans la catégorie Référencement | 3 Commentaires

Referencor, des positions assurées dans les SERPS | Rank My DayTout le monde le sait désormais, le référencement n’est qu’une série de secrets bien gardés par les gourous du SEO qui vous propulseront instantanément au sommet des SERPs. Inutile de leurs demander de vous expliquer le fonctionnement du référencement naturel, c’est trop compliqué… Mais aujourd’hui, je vous livre les secrets de Référençor, un de ces grands pontes, qui applique les techniques secrètes suivantes depuis plus de 10 ans maintenant et domine Google depuis tout autant de temps.

Je fais revenir ta femme et je te positionne 1er sur Google !

  1. Affiche de longs listings de liens footer avec des textes d’ancre bien choisis : ils vont inciter les robots à suivre ces liens et à les positionner 1er sur le texte d’ancre
  2. Exploite un bon indice de densité : il permet de convaincre les robots que ta page parle bien du mot clef répété
  3. Génère une multitude de liens vers tes landing pages : à partir de 1000 liens émanant de commentaires, tu commenceras a vendre des tonnes de viagra produits divers.
  4. Tu n’as pas de contenu ? Utilise Wikipedia : Google fait confiance à Wikipedia et le contenu est libre de droits, n’hésite donc pas à l’exploiter sur tes propres page; si tu appliques ensuite tous les secrets d’optimisation de Référençor, tu passeras devant eux.
  5. Optimise tes titres de façon pertinente : par exemple, [motclef promo discount motclef pas cher - motclef promo à bas prix motclef - mot clef nom de ta société] de cette façon tu biaiseras l’algorythme de Google et l’inciteras à te positionner 1er.
  6. Utilise la technique du « tu me vois pas » : insère une table dont tu définis la hauteur à 1px grâce au css et rempli là de tes mots clefs les plus pertinents; reprends par exemple ton title qui est un modèle d’optimisation
  7. Utilise des h1 -> h6 et met les en gras : c’est bien connu, Google accorde plus d’importance à ces éléments et d’autant plus s’ils sont mis en gras.
  8. Bien entendu, soumet ton site à plusieurs milliers d’annuaires : il existe de nombreux service à prix qui te permettront d’aller encore plus vite.
  9. Enfin, et c’est la technique la plus importante car celle collant le plus à l’actualité: achète des liens de qualité. Certaines positions sont trop dures à atteindre en travaillant, achetez donc des liens sur des sites important et sans rapport avec votre activité.

Merci Référençor !

Plus sérieusement :

Appliquer une ou plusieurs de ces « techniques » revient à vous promener avec un gyrophare sur le crâne et à insulter Google devant leur siège social… La plupart des moteurs ont en effet les moyens de détecter l’utilisation de ces techniques qui pour certaines relèvent clairement du black hat; pourtant combien de ces techniques frauduleuses se cachent derrière chaque requête ? Et combien de sites parviennent à se positionner correctement grâce à elles ? Il y a une grosse part d’inertie et de « laxisme » plus ou moins avouée de la part des moteurs dans la lutte contre le spam mais autant suivre les rêgles (ou du moins jongler avec)… autant garder sa conscience pour soi, viser une activité pérenne, faire du linkbuilding et du contenu intelligent plutôt que de se retrouver à pleurer pour une réinsertion et se coltiner un drapeau orange pendant plusieurs mois :)

SocialTwist Tell-a-Friend

Des backlinks à la pelle !

Publié le 5 août, 2008
dans la catégorie Netlinking | Laissez un commentaire

Des backlinks à la pelle... black hat | Rank My DayAujourd’hui, nous allons voir une technique infaillible afin de récupérer des backlinks émanant de sites d’autorité. L’investissement est minime et vous permettra de propulser votre site en tête des SERPs.


Technique infaillible de netlinking

Jetez votre dévolu sur une victime, un site local par exemple mais d’autorité dans son domaine par exemple www.tourisme-notre-region.com. Déposez dans la foulée www.notre-region-tourisme.com et faites pointez vos DNS sur le vrai site; ainsi toute personne tapant l’url de votre site tombera sur celui de votre cible (et en particulier les principaux intérréssés). Une fois le déla de propagation écoulé, contactez les en vous présentant de la façon suivant :

« Oui, c’est Marc de l’informatique/du marketing/de la direction. Nous allons désormais communiquer sur le nouveau site www.notre-region-tourisme.com qui est une marque plus forte; pouvez vous faire un lien de www.tourisme-notre-region.com vers www.notre-region-tourisme.com afin d’en augmenter la notoriété ? »

Et voila, en comptant sur la méconnaissance de votre interlocuteur vous venez de récolter un bon backlink; et si vous êtes beau parleur, vous arriverez j’en suis sûr à avoir votre propre texte d’ancre… Laissez reposer quelque temps et contactez d’autres sites en appliquant la même méthode à chaque fois. Au bout de quelques semaines vous avez sans doute réuni un beau panel de backlinks et il ne vous reste plus qu’a tout rediriger en 301 vers www.mon-site-de-spam.com et à attendre que les Euros pleuvent…

Bon, bien entendu revenez sur terre ! En plus d’être du blackhat, cette technique est totalement illégale ! Ne tentez pas cette technique à la maison !
J’ai pourtant eu à faire à ce cas de figure venant d’un site cherchant à se positionner sur des noms de marque. Prudence donc…

Pour vous en prémunir en partie protégez vos Hosts via Header afin de ne permettre l’accès à votre host que via les noms de domaines déclarés.

SocialTwist Tell-a-Friend

Front de libération des urls

Publié le 31 juillet, 2008
dans la catégorie Référencement | 1 Commentaire

Front de libération des urls | Rank My DayOn sort un peu du référencement en cette période de grandes chaleurs pour parler de Guérilla du lien ! C’est la lecture d’un article en anglais qui m’a inspiré ce petit listing des endroits les plus incongrus dans lesquels placer son url et espérer y gagner un peu de notoriété :)


Les bases du FDLDU : libérez votre URL

  1. Votre plaque d’immatriculation : autant que l’heure d’embouteillage aller et retour serve à quelque chose non ?
  2. Les stylos d’entreprise : un grand classique du goodies-marketing, mais même Google le fait alors pourquoi s’en priver ?
  3. Vos T-shirt : encore un grand classique qui reste tout de même plus sexy que l’homme sandwich
  4. Le toit de votre maison : au cas ou les envahisseurs seraient connectés, on ne sait jamais… Et accessoirement, cela vous permettra aussi de retrouver votre URL dans Google maps lors de la prochaine mise à jour.
  5. Le nom de votre routeur Wifi : laissez votre Wi-Fi accessible et donnez lui bien sur le nom de votre url
  6. Le nom de votre bluetooth : de la même façon, nommez votre profil bluetooth comme votre URL (à tester durant les conférences sur le référencement… après le repas, quand tout le monde dort à moitié et joue avec son téléphone)
  7. Les pseudos dans les jeux online : très efficace si la cible visée est en accord avec votre site
  8. Les autocollants : la on va reconnaitre les anciens graffeurs contraints au costard mais qui continuent à taper les murs :) Pensez au possibilités : les tasses chez Starbucks, les vidéos louées, les Vélibs…
  9. Les billets de banque : Allez, un peu d’anti-capitalisme, et franchement le marketing viral à côté, c’est de la gnognote !
  10. Les petites serviettes en papier : imprimez en avec votre url et proposez d’approvisionner les sandwicheries (bon ok ça devient presque un business à part entière qu’il serait possible de monetiser…)
  11. Le tampon encreur : même principe que l’auto-collant mais en plus jouissif (les magazines chez le médecin, les piles de serviettes au Mac Do, les prospectus etc…)

Voila, sur ce je retourne devant mon ventilo…

SocialTwist Tell-a-Friend

Netlinking : optimiser l’existant

Publié le 25 juillet, 2008
dans la catégorie Référencement | 1 Commentaire

Netlinking, optimiser l'existant | Rank My DayVoici encore quelques points qui vous permettront d’approfondir votre campagne de netlinking. Travaillez sur ce qui est déjà en place mais pas forcément optimisé: commencer par mettre au pas tout ce qui peut vous amener du backlink sans avoir directement à démarcher de nouveaux partenaires.

Le netlinking caché sous le matelas…

Identifiez les backlinks pointant sur une page supprimé

En voila un beau gachi ! Du jus de lien entièrement perdu dans la nature ! Commencez donc par identifier les pages recevant un backlink et renvoyant une 404 grâce au Google Webmaster Tools. Contactez ensuite les propriétaires des sites et fournissez leurs tout simplement la nouvelle url.

Identifier les occurrences de son url

Certains sites (j’ai en particulier ce problèmes avec mon agence de RP) citent votre url mais omettent de la rendre cliquable. Recherchez donc ces cas de figure avec la commande Google :

votresite.com -link:votresite.com

Contactez ensuite les propriétaires en leur fournissant directement le code html et profitez en pour modifier votre texte d’ancre :)

Identifier les occurrences de sa marque

Le principe est exactement le même que pour le point précédent mais pour les sites citant votre marque sans la rendre cliquable.
Identifiez les donc avec la commande Google:

"Votre marque" -link:votresite.com

Un moyen tout simple pour suivre cela est de vous créer une alerte google sur votre marque afin de réagir au plus vite.

Optimiser les liens existant

Il faut parfois aussi faire la part des choses entre un backlink qui vous apportera du positionnement et un qui vous génèrera du trafic. Identifiez les referers qui vous apportent le plus de trafic et demandez vous si un texte d’ancre du style [Offre spéciale 5% de réduction] ne serait pas plus cliqué et donc pertinent qu’une ancre [mot clef promo mot clef pas cher discount mot cle] ?

Allez, sur ce, bon week end

SocialTwist Tell-a-Friend
keep looking »
Rankmyday - lecteurs

Lecteurs Mybloglog

Lecteurs Friend connect