À PARTIR DE QUAND UN AVOCAT PEUT-IL DEMANDER DE L’ARGENT

11 juin 2021
50
Views

En tant que participant à des litiges juridiques, l’embauche d’un avocat est souvent une étape nécessaire afin d’éviter des dommages plus importants. Cela contribue également à l’exécution des réclamations et évite les réclamations injustifiées.


Comment puis-je engager un avocat ?


Quelles sont les conditions du contrat d’avocat ?


Des conflits juridiques peuvent survenir à la fois en relation avec d’autres personnes physiques et en raison d’un comportement qui viole les normes juridiques applicables. Même si le législateur ne prévoit pas l’exigence d’un avocat, l’expertise d’un avocat est souvent nécessaire. Avec les connaissances spécialisées nécessaires, il peut aider à s’assurer que le conflit est résolu rapidement et à la satisfaction du client.

En principe, un avocat peut être mandaté oralement ou par écrit. Le contrat de l’avocat n’est lié à aucune forme spécifique – il suffit donc que le client demande à l’avocat par téléphone d’agir et fournisse les informations nécessaires.

Le contrat de l’avocat est conclu lorsque les informations relatives à l’affaire sont transmises à l’avocat.
Bien que le contrat de l’avocat soit la base de la relation entre le client et l’avocat, il n’est pas explicitement réglementé par la loi. En cas d’ambiguïté, cela conduit souvent à des difficultés de qualification juridique. Le contrat d’avocat est correct en tant que contrat d’agence rémunéré au sens des §§ 675ff. Du Code civil allemand (BGB en abrégé).


En l’absence de dispositions légales expresses, les Règlement du contrat d’agence utilisé. Ils sont complétés par les règles professionnelles de la loi fédérale sur les avocats (en abrégé : BRAO). Celles-ci prévoient, par exemple, au § 43a BRAO que l’avocat est tenu de maintenir la confidentialité, mais selon le § 44 BRAO également l’obligation d’informer immédiatement un client du rejet ou de l’acceptation d’une commande.

Le contrat de l’avocat lui-même n’est soumis à aucune condition formelle particulière : il n’a donc pas besoin d’être écrit. Selon une jurisprudence constante, un ordre peut également résulter d’un comportement cohérent : ici, cependant, des exigences strictes doivent être fixées – notamment en termes de sécurité juridique.


Quels sont les frais d’embauche d’un avocat ?


Si vous engagez un avocat, les activités pour le client sont régulièrement associées à des frais juridiques. Selon le § 49b BRAO, la loi sur la rémunération des avocats (RVG en abrégé) est pertinente dans le cadre du contrat de l’avocat. Il contient le règlement sur la redevance, y compris le montant respectif des coûts et les bases de calcul qui sont importantes. Le facteur décisif est le montant en litige : il a une influence significative sur les honoraires de l’avocat.

 
Le coût d’embauche d’un avocat peut rapidement devenir un fardeau financier dans un litige juridique. Cela est particulièrement vrai si le montant en litige est élevé. Dans de nombreux cas, une assurance protection juridique couvrira les frais.

La loi ne prévoit expressément pas les activités gratuites de l’avocat – ainsi, même un simple conseil ou une information de l’avocat est déjà soumis à rémunération conformément  . Ceci s’applique indépendamment du fait que l’avocat s’exprime uniquement oralement ou fournit une note correspondante par écrit.


Conclusion d’une convention d’honoraires


Il n’y a aucune obligation pour l’avocat de rendre compte de son travail. Il peut également conclure avec le client une convention d’honoraires dont les honoraires diffèrent sensiblement de ceux du RVG. Ce n’est pas toujours motivé par la recherche du profit de l’avocat : au contraire, les avocats sont souvent obligés de conclure un accord d’honoraires afin de pouvoir couvrir leurs frais.

La convention d’honoraires peut prévoir un forfait ou un forfait horaire. Celles-ci diffèrent considérablement :

Rémunération forfaitaire : L’honoraire est payé pour l’ensemble du travail juridique et est indépendant du succès ou de l’échec de l’accompagnement juridique.
Allocation de temps : La rémunération est payée selon le tarif horaire préalablement convenu après le justificatif détaillé du temps requis.
Important à savoir : Dans la pratique juridique, des formes mixtes de rémunération forfaitaire et de rémunération au temps sont également possibles.

Pour plus d’informations, contacter avocats droit  affaires tunisie.

Laisser un commentaire