L’ambiance olfactive : un véritable outil marketing au sein d’un magasin physique

14 juin 2019
8
Views

Au lieu de se limiter à la stimulation visuelle, les marques se mettent désormais à séduire les cinq sens de l’être humain. Parmi ces derniers, l’odorat est de plus en plus exploité. Dans les magasins, l’odeur est devenue un véritable outil marketing. Instrument de fidélisation, l’ambiance olfactive permettrait aussi d’influer sur le comportement des consommateurs et de booster les ventes. Une stratégie qui fonctionne, sous certaines conditions.

Les atouts du marketing olfactif

Aujourd’hui, on ne compte plus les enseignes qui diffusent un parfum d’ambiance dans leur point de vente. Alors que les boutiques de prêt-à-porter qui sentent le thé, des senteurs de sable chaud parfument les voyagistes. Les banques, quant à elles, sont fidèles à l’odeur des billets. Les « médias olfactifs » séduisent de plus en plus les entreprises désireuses de diversifier leurs outils marketing. Et chaque année, de nouveaux secteurs d’activité adoptent cette approche. Si cette stratégie est aussi exploitée, c’est surtout grâce à ces multiples atouts.

Selon une étude, l’odorat fait partie des sens les plus développés chez l’être humain. Il peut se souvenir de plus de 30% des parfums qui passent sous les narines, soit des milliers. Le marketing olfactif s’appuie donc sur cette capacité de mémorisation afin d’améliorer la notoriété d’une marque et renforcer l’engagement de ses clients. De même, les senteurs plaisantes qui embaument un magasin créent une sensation de bien-être qui incite les consommateurs à rester davantage dans les locaux. Ce qui va augmenter le taux de fréquentation du point de vente et donner une marge de temps pour mettre en avant ses produits. Enfin, les résultats des études ont aussi affirmé qu’un parfum de magasin agréable favorise l’achat impulsif.

Mettre en place une identité olfactive

Les odeurs ont pour capacité d’impacter le subconscient de la clientèle, incitant celle-ci à entrer, à toucher et à acheter les services ou les produits d’un magasin. De nombreuses enseignes exploitent ce stimulus pour créer et améliorer l’expérience de leurs clients. Seulement, pour que cette stratégie opère, elle doit d’abord être bien étudiée. Il ne s’agit pas de diffuser un parfum pour influencer le comportement ou les attitudes des consommateurs vis-à-vis d’une entreprise ou ses offres. Un effluve peut être tout à fait agréable, et pourtant, il n’aura aucun effet sur les ventes puisqu’elle ne correspond pas aux attentes de la clientèle.

Tout comme l’élaboration d’un logo, créer une identité olfactive ne se fait pas hâtivement. Non seulement l’odeur doit être plaisante, mais elle doit aussi s’adapter au lieu, aux valeurs de la marque et aux cibles. Il faut commencer par mener en place une méthodologie rigoureuse qui consiste à réaliser une étude sur un panel de larges clients types. Cela permettra de déterminer les stimuli olfactifs qui ont eu le plus d’impact envers le public visé.

Comments are closed.