Comment gérer la cession d’une entreprise ?

19 avril 2018
19
Views

Chaque année, plus de 60 000 entreprises sont mises en vente en France. Et près de 50% d’entre elles disparaissent, faute d’avoir trouvé le bon repreneur, à la fois motivé et sérieux. La cession d’entreprise est un processus de plus en plus courant, cependant certains points sont importants à connaitre avant de se lancer dans ce projet.

Les étapes de la cession d’entreprise

Céder son entreprise peut être faite pour différentes raisons, à n’importe quel moment de la vie de la société : absence de succession, décès du dirigeant, changement d’orientation professionnelle, difficultés financières, etc. Si vous vous retrouvez dans le cas d’une cession d’entreprise, outre le coup de l’émotion, il vous faudra dans un premier temps bien analyser l’environnement, le marché et l’organisation de votre entreprise. Notez bien tout ce qui peut être intéressant pour le futur acquéreur mais également ce qui peut être modifié. Il doit trouver un certain confort en reprenant l’entreprise, et ne pas s’attendre à de mauvaises surprises. L’entreprise va recevoir une ou plusieurs offres, provenant de plusieurs investisseurs. En effet, il faudra peut-être installer une nouvelle méthode de management et réfléchir à l’évolution de l’équipe de salariés déjà en place. La cession d’entreprise ne satisfera pas forcément tout le monde et des choix souvent délicats seront à faire. A vous donc de vous poser autour d’une table et de choisir la meilleure offre. Les acteurs entrent alors dans la phase de négociation exclusive. Avant d’enchainer sur la signature et l’étape du closing.

Les modes de cession d’une entreprise

Comme pour tout achat basique, il existe plusieurs montages financiers et plusieurs modes pour céder une entreprise. La cession peut être soit totale, soit majoritaire, soit minoritaire. Dans chacun de ces cas, elle peut donc s’accompagner d’un changement ou non de dirigeant. Cela dépendra de ses propres envies et de celle des futurs propriétaires. Le but est avant tout de redresser ou de développer l’entreprise. Concernant le financement de la transition, certains montages financiers, tels que le LBO ou LBI permettent de faciliter la passation. De nombreux autres montages sont possibles, demandant plus de conditions et plus de spécificités.

Comments are closed.