Ces espaces de travail qui changent

30 janvier 2020
14
Views

Quelle que soit notre profession, nous pouvons être amené à exercer notre métier dans différents types de locaux. Le classique bureau personnel n’est plus l’espace de travail majoritaire. Aujourd’hui, grâce aux nombreuses technologies du digital notamment, mais aussi grâce à l’externalisation de certaines tâches comme le secrétariat, le service de nettoyage, la comptabilité, nous avons la possibilité de nous concentrer sur notre activité dans des espaces de travail flexibles et nomades. Retour sur trois types de bureaux et leurs particularités, à adopter (ou non) pour votre entreprise et vos collaborateurs et collaboratrices.

Les bonnes bases

Chaque situation décrite ci-dessous a ses avantages et ses inconvénients. Mais dans chaque type de bureaux, les questions d’hygiène et de propreté restent les mêmes : c’est une obligation à respecter. Chaque employeur se doit de proposer un environnement de travail propre et sain et ce, quel que soit le mode de fonctionnement de son entreprise. Si dans certains espaces de travail, traditionnels ou partagés, chaque collaborateur doit « nettoyer son bureau après lui », il vaut mieux faire confiance à une entreprise de nettoyage spécialisée qui se chargera de laver de fond en comble les locaux selon un cahier des charges précis.

L’open space

De plus en plus en vogue auprès des entreprises, et ce de toute taille, les espaces ouverts permettent aux employés d’échanger plus facilement leurs idées et de travailler ensemble. En plus de faciliter la circulation des informations, ce mode de fonctionnement entraine aussi de bonnes relations de travail et un esprit de groupe plus important que dans les entreprises où chaque employé dispose de son bureau fermé. Cela dit, les open space peuvent se révéler bruyants, limiter l’intimité de chacun et surtout générer le sentiment désagréable d’être constamment surveillé… Il faut également veiller à conserver la pièce organisée et convenablement nettoyée pour éviter la pollution visuelle.

Le coworking

Majoritairement destiné aux entrepreneurs individuels ou aux adeptes du télétravail, le nombre d’espaces de coworking qui fleurissent un peu partout dans nos villes est toujours en augmentation. C’est l’occasion pour les individus d’éviter la sensation d’isolement et de mieux gérer l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Car oui, travailler depuis son canapé c’est tentant, mais à la longue ce n’est pas forcément la situation la plus propice à la productivité… En plus, ans ces espaces, vous n’avez pas à vous occuper du ménage.

Le flex office

C’est la particularité de certains grands groupes d’entreprise : ce qu’on appelle la flexibilisation des espaces de travail consiste à ne pas attribuer de bureaux fixes aux employés mais de les laisser sélectionner leur bureau du jour. Cette forme d’attribution flexible, que l’on nomme aussi desk sharing, ne permet pas aux travailleurs de disposer d’un poste de travail attitré. Pour ce genre de disposition, il y a les adeptes mais également les réfractaires… Le fait de devoir ruser pour obtenir chaque jour les meilleures places, comme par exemple se rendre extrêmement tôt au bureau, ou ne pas pouvoir le personnaliser avec ses photos de famille, est souvent critiqué.

 

 

 

Comments are closed.