L’univers de l’entrepreneuriat en quelques mots

10 juin 2021
57
Views

L’univers de l’entrepreneuriat nécessite des compétences. Certains préfèrent commencer par le statut de salarié et ensuite démissionner. D’autres, se lancent directement. D’autres gèrent leur entreprise tout en étant salariés de leur propre société ou d’une autre firme. Lire la suite pour tout comprendre sur le fonctionnement de ces différentes situations.

Comment monter une entreprise ?

Pour devenir entrepreneur, il faut commencer par comprendre le fonctionnement général des entreprises. Une société est une personne morale. Elle est créée pour une durée déterminée. On peut renouveler son existence. Pour créer une entreprise, il faut lui choisir une forme juridique, sa taille (en fonction du capital utilisé) et son activité. Pour lui donner une forme légale, il faut l’enregistrer dans le RCS (registre du commerce et des sociétés). Il faut préparer une équipe pour les diverses structures comme la direction générale, la comptabilité, le service RH, le service commercial, etc. Les directions et départements de chaque société peuvent varier en fonction de leur politique de fonctionnement.

Entreprendre, c’est gérer beaucoup de domaines et endosser de nombreuses responsabilités. Avant de monter sa propre affaire, il est conseillé de passer par le statut de salarié. De cette manière, on s’accoutume d’abord au monde du travail. En tant que salarié et travailler pour un employeur, on observe le fonctionnement de l’établissement, et lorsqu’on se sent prêt pour voler de ses propres ailes, on peut partir. Pour ceux qui veulent relever le défi de sauter l’étape du statut de salarié, il est conseillé de commencer petit pour ensuite se développer au fil du temps. Après, un réinvestissement est toujours envisageable lorsqu’on maîtrise bien le domaine de l’entrepreneuriat. Pour s’assurer un bon début, on peut toujours faire appel à une société spécialisée dans la gestion d’entreprise.

Salarié : faut-il démissionner pour devenir entrepreneur ?

Le salarié peut démissionner pour créer entreprise, mais peut également rester salarié. En fait, il existe plusieurs situations. Un employé peut être un simple salarié. Après quelques années d’expérience et après avoir fait des économies, il peut décider de devenir indépendant et créer une société. Il fait part de son intention de démissionner à son employeur. S’il est pressé de partir, il peut négocier son départ et notamment négocier avec l’employeur un départ sans préavis. Une autre option est de rester salarié et d’avoir sa propre entreprise ailleurs. Attention, si le contrat de travail comporte une clause de non-concurrence, il faut avoir une activité différente de l’établissement où l’on travaille.

La situation préférée de tous est celle où l’on est à la fois propriétaire et salarié dans sa propre société. En effet, la loi qui régit le fonctionnement des sociétés autorise le propriétaire d’un établissement à être salarié dans cette même firme. C’est alors que dans le cas d’une société à plusieurs associés, ces derniers peuvent être aussi salariés dans l’entreprise. On peut alors, par exemple, être à la fois gérant-salarié et associé, ou encore DRH et actionnaire, DAF et actionnaire, etc. Ainsi, en plus de sa part sur les bénéfices (dividendes), on touche aussi un salaire mensuel.

Comments are closed.