Tout savoir sur les chaussures de sécurité

30 mai 2018
269
Views

Le recours aux chaussures de sécurité est indispensable pour accéder à certains sites compte tenu de la délicatesse des lieux. Il est donc important de les choisir en fonction des spécificités du terrain, en considérant son niveau de confort. Puisque leurs destinations sont différentes, elles se déclinent sous plusieurs formes, définies selon des normes exigeantes.

Les domaines concernés

Le monde de la construction figure sur top list des domaines où ces équipements sont de mise. Les débris recélés dans un chantier en sont les premières causes. Édification, plomberie ou électricité, tous les secteurs sont concernés. D’ailleurs, son utilisation est stipulée sur presque tous les matériaux de construction comme le ciment.
Viennent ensuite les domaines dont l’utilisation des produits chimiques est incontournable. On pense notamment aux grandes usines, aux laboratoires ou aux entreprises de nettoyage.
Elles sont également très utiles pour certains métiers qui nécessitent une certaine précaution et prise de risque. Aussi, ces équipements sont exigés pour les pompiers, les militaires, les environnementalistes ou les médecins.
Enfin, elles sont obligatoires dans le secteur minier où fragments de pierres, saletés et produits chimiques sont monnaies courantes.
Cependant, les chaussures de sécurité ne sont pas destinées uniquement aux professionnels. En effet, pour effectuer certaines activités sportives comme la randonnée, elles sont capitales. Les baskets de sécurité sont devenus de plus en plus prisé par le confort qu’ils procurent et sa légèreté pour une activité sportive.

Les différentes normes

Puisque la protection des individus n’est pas à prendre à la légère, les chaussures de sécurité doivent respecter un certain nombre de normes. Ces normes dépendent de sa destination.
En général, ces équipements sont regroupés en 4 grandes classes : la S1, la S1p, la S2 et la S3. Ces normes sont définies par l’ISO 20345 et 20347.
Les chaussures de la classe S1 sont destinées à un environnement sec et protègent contre les écrasements. Leurs textures supportent les hydrocarbures et huiles minérales.
Comme les équipements de la classe S1, la classe S1P protège des écrasements. Cependant, leurs parois rigides permettent également de prévenir les perforations.
Les chaussures de sécurité de la classe S2 sont destinées aussi bien à un environnement sec qu’humide avec présence d’hydrocarbure ou d’huiles minérales. Elles protègent contre les écrasements.
Les modèles de la classe S3 présentent les mêmes caractéristiques que ceux de la S2. Toutefois, ils préviennent aussi les perforations en plus de l’écrasement.
Les particularités communes de ces chaussures résident sur le fait qu’elles protègent les pieds
contre :
– les risques mécaniques comme les piqûres ou les écrasements

– les risques thermiques liés aux changements de températures brusques

– les risques biologiques dus aux agents allergènes qui provoquent des irritations

– les risques chimiques qui peuvent engendrer des brûlures des cellules cutanées

– les risques liés aux déplacements comme la glisse ou les entorses

– les risques électriques et les problèmes causés par les rayonnements dangereux.

Les chaussures de sécurité proposées sur le marché contiennent aussi des inscriptions exigées par la norme iso 20345 et 20347. Ces codes déterminent ses caractéristiques propres comme :

FO : semelles résistantes aux hydrocarbures

P : semelle anti-perforation

WR : chaussure de sécurité imperméable

Comments are closed.