Réussir un projet immobilier grâce au Plan Épargne Logement

7 septembre 2018
78
Views

Un livret d’épargne créé en 1965, le Plan Épargne Logement contribue à encourager les citoyens français à épargner pour qu’ils puissent investir dans un projet immobilier ou d’acheter une résidence principale. Son fonctionnement permet en effet à ses souscripteurs de créer une épargne pendant une période de 4 à 15 ans en vue d’obtenir un prêt à taux préférentiel. Sur ce, il faut savoir que plus l’épargne est importante, plus les droits aux prêts seront considérables. Ce crédit leur permet ainsi de matérialiser en toute facilité un programme d’investissement en logement en tant que résidence principale. Aussi, ce prêt peut être servi à finaliser des travaux de construction en cours ou d’aménagements. Dans l’ensemble, le Plan Épargne Logement est très utile pour financer une acquisition, de la construction ou des travaux d’un logement, un local à usage professionnel à condition que la résidence principale en fasse partie. Vu sous cet angle, il existe donc deux phases pour mener à bien ce dispositif. Tout d’abord, il y a la phase d’épargne et ensuite, la finalisation qui donne accès à un prêt proposant un taux déjà fixé au préalable lors de l’ouverture du PEL.

Les caractéristiques essentielles d’un Plan Épargne Logement

En premier lieu, il est à noter que la majorité des banques ne sont pas disponibles à proposer des PEL à leur clientèle. Pour cause, ces acteurs financiers sont conscients que les contraintes ainsi que la difficulté liées au Plan Épargne Logement engendrent des doutes au niveau des épargnants, et ce, malgré sa rémunération supérieure vis-à-vis des autres livrets libres. Ensuite, ce type de produits d’épargne doit être ouvert dans une période minimale de 4 ans afin que son détenteur ait le privilège de profiter de certains avantages qui en résultent. Si jamais il décide de fermer son PEL et de retirer toute sa liquidité, alors il sera soumis à des pénalisations. En ce qui concerne le dépôt initial à l’ouverture d’un Plan Épargne, celui-ci doit être au moins 225 € et que les versements annuels ne doivent pas être en dessous des 540 €, sous peine d’être pénalisé. Face à cette contrainte, il ne sera plus possible d’effectuer un versement. En revanche, le plafond d’un PEL est très avantageux, car celui-ci s’élève à 61 200 €, hors capitalisation des intérêts.

Pourquoi doit-on ouvrir un Plan Épargne Logement ?

De multiples bonnes raisons incitent les épargnants à procéder à l’ouverture d’un Plan Épargne Logement. La première concerne particulièrement son taux qui est ramené à 1 % avant impôt, ce qui permet aux souscripteurs de bénéficier d’une rémunération nette de prélèvements sociaux de 0,85 %. Ensuite, le PEL est sans risque pour ceux qui souhaitent se constituer un capital exonéré d’impôt jusqu’à douzième année. Sa souplesse permet également aux titulaires de compte de choisir librement leur périodicité de versements, ce qui est favorable pour épargner en toute sérénité. Enfin, la raison suivante se rapporte sur la possibilité d’acquérir un prêt d’épargne logement afin de réussir des projets, que ce soit des travaux d’aménagement ou d’un achat immobilier.

Comments are closed.