5 mauvaises habitudes marketing à éviter au lancement d’un nouveau produit

6 septembre 2016
61
Views

Chaque année, voire chaque saison, de nombreuses entreprises et de nombreuses marques font la promotion de leurs produits. Certains réussissent, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Produits de qualité, services après vente attractifs, présentations impeccables : comment le lancement d’un nouveau produit peut-il encore se solder par un échec ? La cause ne peut venir que de la stratégie employée et de l’entourage de la marque. Voici quelques points à éviter pour ne pas perdre son investissement.

Utiliser la même stratégie de lancement

Il est facile de distinguer les marques qui travaillent réellement leur stratégie de lancement.  Elles assurent leurs visibilités sur internet, à la télévision ou sur une banderole publicitaire affichée à chaque coin de rue. Ces marques profitent des différents accords qu’elles ont signés avec leurs partenaires. Toutefois, il ne faut pas tomber dans la promotion planifiée. En d’autres termes, il est déconseillé d’utiliser les mêmes messages et surtout les mêmes offres que l’année précédente. Les marques possédant un grand nombre de produits à lancer, ont généralement cette mauvaise habitude.

Les consommateurs aiment la nouveauté et l’innovation. Il faut les surprendre au bon moment et pas obligatoirement lorsque cela arrange le niveau de stock de l’entreprise. La banderole publicitaire doit pouvoir montrer aux clients l’évolution de la marque depuis sa création. Bref, il faut évoluer et fixer sa stratégie de lancement en fonction du temps et des attentes des clients.

Faire des engagements intenables

Dans la vie, comme en  marketing, les gens n’aiment pas les mensonges. Les marques doivent éviter de faire des promesses du type : « les produits complémentaires seront gratuits » si au final les clients doivent les payer. Pour ce qui est des stratégies de persuasion marketing,  la technique qui marche le plus est de combler le client. Promettre des choses peut ravir le client mais lorsque la promesse ne peut être tenue, cela devient un mensonge. Le discours prononcé par l’entreprise aura  alors un effet négatif sur l’appréhension du client vis-à-vis du produit à lancer et surtout de la marque.

Une marque de boisson peut par exemple mettre en avant la garantie suivante : « fait disparaitre la soif » sur sa banderole publicitaire. Cependant, la boisson en question contient des composants qui assèchent la gorge. Sur le long terme, cette publicité mensongère entachera l’image de la marque et ruinera ses chances de réussite lors des prochains lancements.

Dans ce sens, il faut dire que rester franc avec ses clients, même avec de humbles offres, peut faire la différence. Les consommateurs finissent toujours par remarquer ces petits détails.

Travailler avec n’importe quel partenaire

Choisir de collaborer avec tous les partenaires possibles est une chose. Mal les choisir en est une autre. La réussite d’un lancement de produits dépend sans conteste de l’association de la marque avec d’autres entrepreneurs.  Cela permet non seulement d’améliorer la diffusion du message et la distribution mais aussi celle de la publicité.

Cependant, avec un trop grand nombre de partenaires, l’ensemble de la stratégie va vite manquer de cohérence. Le but reste la vente mais il ne faut pas oublier le point de vue du consommateur. Si plusieurs distributeurs vont, par exemple, lancer le produit en mentionnant sur leur drapeau publicitaire qu’il s’agit d’une offre unique, le client ne les prendra plus au sérieux à l’avenir.

Bref, avant de lancer son produit, il vaut mieux optimiser son travail avec des partenaires triés sur le volet. Avec moins de partenaires, la campagne sera plus facile à gérer  et le produit sera mieux exposé.

 

Comments are closed.